Sex in the city…

Photo : Ravi Roshan

Que l’on me pardonne si j’ai emprunté le titre d’une fameuse série de TV de ces dernières années, je ne trouvais pas un titre qui avait le même impact et la même force que la série de TV et donc je me suis permis de l’utiliser mais toujours à bon escient, ça va sans dire… Parole de Vieux…

Une jeune fille de plus ou moins 20 ans d’age a fait don de sa virginité aux mieux offrants sur internet, pour la modique somme de pratiquement 1.000.000 (1 million) de dollars, le tout pour pouvoir continuer à « étudier », qu’elle dit et on la croit entièrement…, sans penser aux lendemains difficiles, sans avoir à compter ses sous pour pouvoir terminer ses mois parfois compliqués.

Elle a été invitée par je ne sais plus combien de chaînes de TV aux USA et je ne compte plus les différents articles imprimés ici et là à son sujet et bien entendu sa page Facebook a littéralement explosé sous les enchères en provenance du monde entier et qui se sont terminées il y a quelque jours par la « victoire » d’un gagnant qui va débourser ce fameux million de dollars pour la nuit fatidique.

Il y a beaucoup de chances que cette jeune fille ne devra plus jamais travailler, je parle d’un travail normal effectué par des gens normaux mais c’est même très probable que ce ne sera jamais le cas, et au cas où sa chance la quitte elle pourra toujours essayer de ré-monnayer son opération pour remettre les pendules à l’heure dans la région vaginale et pouvoir donc recommencer le manège une fois sortie de l’hôpital aux USA, étant donné le nombre incalculable de ce genre d’hôpitaux sortis de nulle part et qui sont devenus des machines à sous pour un tas de médecins qui ne pratiquent que cette branche de la médecine désormais…

Elle va sûrement trouver des centaines de lettres d’embauche de la part des plus grandes stations TV aux USA, on lui proposera sans doute des activités ici et là dans n’importe quelle chaîne et elle deviendra sûrement anchor woman de n’importe quel journal télévisé où elle finira très probablement par raconter la même histoire que la sienne mais à propos d’une autre ou autres filles qui ont sûrement trouvé le filon adéquat pour faire carrière.

Je ne voudrais pas ici me faire épingler  par l’innombrable nombre de personnes du sexe opposé qui pourrait lire ces quelques lignes, ce n’est pas moi qui a commencé, je me suis permis de recopier une ligne de l’article lu sur internet pour développer ce qui précède et je voudrais aussi dire que, même si je ne suis pas d’accord mais alors là pas d’accord du tout, chacun fait ce qu’il ou elle lui plaît, je me suis seulement autorisé à écrire ce que je pense et rien d’autre, Parole de Vieux ça va sans dire…

Laisser un commentaire