Savoir écouter pour mieux vivre…

Photo by Christian Langballe on Unsplash


Savoir écouter semble une petite opération psychologique mais en fait ça demande, à certaines périodes de notre vie, une grande attention et de temps en temps un effort assez conséquent.

Savoir écouter signifie avoir la modestie d’accepter de passer du temps avec des personnes qui ont une énorme envie et un besoin assez particuliers de parler, de raconter, d’exprimer à travers des histoires longues ou courtes, une partie des problèmes qui les concernent, une partie de leurs vie, des problèmes qu’ils n’osent pas raconter à tout le monde, surtout pas à une certaine catégorie de personnes comme les membres de la famille, aussi bien les conjoints que les enfants, ça reste pour un tas de monde une montagne à escalader, façon de parler…

Savoir les écouter ressemble à beaucoup comme à une corvée, comme une obligation, on entend très souvent les mêmes paroles de la part de membres de la famille, « il ne sait plus ce qu’il dit », « elle ne comprend plus très bien », « ils ne se rappellent plus de tout », un tas de phrases qui parfois et même très souvent sont très bien comprises et assimilées par les anciens qui ne pipent plus de mots, on les écoute plus de la même façon, on pense qu’ils sont dans une autre galaxie mentale et physique…

Il faut abandonner notre façon de voire les choses, combien d’entre nous en écoutant nos anciens sommes partis, au bon milieu de la discussion, vers une tout autre direction, celle que l’on connaît et maîtrise le mieux, en laissant nos interlocuteurs dans la panade car ce n’était pas là qu’ils voulaient aller, une toute autre fin de l’histoire qui n’est plus l’histoire, on termine leurs phrases mais on termine pas la logique de leurs pensées, de leurs façon d’assimiler ce qu’ils peuvent tout au moins assimiler.

Pas mal d’études à ce sujet prouvent que « Écouter », on parle ici d’un effort psychologique au départ, permet d’accroître votre « lumière interne », votre subconscient, votre façon de percevoir et de raisonnement, une complète mise à jour de votre bagage psycho-physique qui est toujours là quelque part dans votre coffre mental.

Apprendre à écouter sa propre voix est en fait un des exercices le plus compliqués, savoir prendre connaissance de la façon dont on respire, comment on pose la voix, comment on établit une liaison psychologiques avec les gens qui vous écoutent, ou qui font semblant…, comment les intéresser… Toutes ces opérations sont destinées surtout à vous faire apprendre à reconnaître la voix des autres personnes qui vous parlent, à reconnaître les nécessités des gens qui vous parlent et qui essayent de vous dire quelque chose même quand on pense qu’ils sont en train de déblatérer…

Laisser un commentaire